Recent posts:

A breakout moment of Generative AI market, are you missing out? (EN/FR)

------------French Version Below------------



“Artificial intelligence has been used to generate content for centuries, with early examples including the use of mechanical Turk machines to generate text for telegraphs in the 19th century. However, the use of artificial intelligence to generate content has seen a surge in recent years, with the rise of natural language processing and machine learning algorithms.”


This is how this article would have started if we asked an Artificial Intelligence (AI) to write an article about the Artificial Intelligence-Generated Content (AIGC).


AIGC is a hot technology that is attracting large investments. The AIGC industry recently made the headlines with a massive $101 million seeding round announced by Stability.Ai, yielding its first unicorn! This article aims at explaining how developed and varied the industry has become, taking two key players as examples.



1- AIGC industry: a growing market



a- What is AIGC (Generative AI)?


After revolutionizing the world in manufacturing, customer service, and financial industries, AI can now create content for us, simple humans. This time, AI changes our creative way of doing things. AIGC refers to any content created by a machine. The content can be of any type: social media posts, images, PowerPoint presentations, etc. It usually requires some human input like a prompt, a description, or parameters.


Under the hood, a new algorithm called GPT-3 is used to understand the user’s input meaning and generate readable texts or images. How does it work in practice? You sit in front of your computer, ask him to generate “a salmon swimming down a river”. After waiting a few seconds, your computer proudly shows you its result.



Impressive, right?

This industry recently saw a massive fundraising campaign that brought it under the spotlight.


b- A supernova, Stability AI, raised $1 billion and caught the attention


Stability AI, the London-based start-up leading the creative AI technology, announced last week to have raised $101 million in its first funding seed round. Founded no earlier than three years ago, this unicorn’s mission is to build open-source AI projects including text-to-image generation and model developments in language, learning, audio and biology. This massive fundraising was led by three big name investment funds: Coatue, Lightspeed Venture Partners, and O’Shaughnessy Ventures. Following the announcement, many investors started getting in touch with emerging players in the industry, as they don’t want to miss out on the substantial market potential.


Indeed, this funding round raised an important question: Is it a great time to invest in the AIGC industry?


c- Market maturity


After being set aside for 50 years due to the lack of computing power, deep learning techniques recently came under the spotlight. First introduced by Alex Krizhevsky in 2012, at a Computer Vision global competition, the superpower of neural networks was finally shown to be within reach of our computing power. As neural networks proved their worth to the scientific community, the first models were released. They excelled at analytical tasks. Scientists kept developing and improving the models and techniques to attain impressive results, especially in creative tasks. The progress attracts more developers to work on the subject, which makes models become better/faster/cheaper. Given that the prototypes are ready, applications will break out in the market landscape once a product-market fit is defined. This trend indicates that the AIGC market is ready to boom.



2- Existing big players and future landscape



a- Applications to many medias and industries


The Generative AI market landscape is split into several categories: text, code, image, speech, video, and 3D. Each of this domain counts several applications that use a common range of models, specific to their category.



Here are two big players of the AIGC industry who are the representatives of AI copyright tools and AI audio tools respectively with published user cases.

  • Jasper, AI copywriting assistant

Last Tuesday, one day after the fundraising announcement of Stability.Ai, AI copywriter Jasper announced its $125 million Series A funding round at a $1.5 billion valuation. A second unicorn after Stability AI! It generates high quality copy for emails, ads, websites, blogs and more. The goal is to give time and mental space back to the writers so they can focus on the more human elements of the writing process (opinion, narrative, imagination). According to its CEO Dave Rogenmoser, Jasper has more than 70,000 customers and generated $45 million in revenue last year. The company expects the revenue to almost double to $75 million by the end of the year.

  • Podcast.ai, AI-generated audio

Podcast.ai is a podcast that is entirely generated by an AI. In the first episode, podcast.ai has created a full 20 minute interview between Joe Rogan and Steve Jobs. The episode covered product design and life philosophy using AI-generated voices. The fabricated Rogan was realized after analyzing numerous past episodes of his podcast, while the fabricated Jobs was realized after analyzing a limited set of his speech. If you are curious, you can check it out here: https://podcast.ai/.


b- Bright prospect, big market, many user cases


This week was generative AI’s breakout moment according to protocol following two big funding announcements by Stability.Ai and Jasper.Ai. The hype seems justifiable because many applications are valuable in terms of increasing productivity. In an interview, Sequoia’s Sonya Huang said “If I was a founder in Y Combinator (a startup fund which has invested in nearly 3,000 companies including Airbnb, Dropbox, and Coinbase) right now, I would 100% be pointing my guns at one of these models and seeing what I can do.” This quote shows the investor confidence in the AIGC market. Given that the models are getting better/faster/cheaper, it is a great timing for AIGC applications to enter the market. Investors are very interested because the applications have the potential to land and augment real productivity. Hence they are scouting and approaching the next unicorn company.


c- Challenges regarding the intellectual property (ownership of the art work)


Since Generative AI tools require a huge amount of training data, the legal issues are coming fast around copyright and the “fair use” of the input. Given the machine learning mechanism of Generative AI, it is difficult to trace back the source of the output even if some images are clearly copyrighted. Some legal experts appeal to the enactment of new Intellectual Property laws to cover AI to account for relevant issues. However, the legal structure is uncertain as the industry is developing fast and boundaries are ambiguous. Regarding the openness towards the applications of Generative AI, the EU is supportive and has passed the Digital Single Market Directive in 2019 which allows the exception for text and data mining “for all purposes as long as the author has not reserved their right.” While litigation is ongoing in the US, most data mining and training operations will move to Europe and US AI companies could just license the trained models. As a consequence, Europe will foresee prosperous development of Generative AI and attract talents. Although the legal debates will take a long time to reach a conclusion, investors are ready for exciting projects and leading players are revolutionizing the paradigm of productivity.


Are you ready to embrace Generative AI to work along your side?



------------French Version------------



Le marché de l'IA générative : ratez-vous quelque chose ?



"L'intelligence artificielle a été utilisée pour générer du contenu depuis des siècles, les premiers exemples comprenant l'utilisation de machines mécaniques Turk pour générer du texte pour les télégraphes remonte au XIXème siècle. Cependant, l'utilisation de l'intelligence artificielle pour générer du contenu a connu un essor ces dernières années, avec la montée en puissance des algorithmes de traitement du langage naturel et d'apprentissage automatique."


C'est ainsi qu'aurait commencé cet article si nous avions demandé à une intelligence artificielle (IA) d'écrire un article sur le contenu généré par l'intelligence artificielle.


L'IA générative est une technologie en vogue qui attire de gros investissements. Cette industrie a récemment fait les gros titres avec un tour de table massif en Serie A de 101 millions de dollars annoncé par Stability.Ai, qui a donné naissance à sa première licorne! Cet article vise à expliquer à quel point le secteur est devenu développé et varié, en prenant l'exemple de deux acteurs clés.



1- L'industrie de l'IA générative: un marché en pleine expansion



a- Qu'est-ce que l'IA générative?


Après avoir révolutionné le monde dans les secteurs de la fabrication, du service client et de la finance, l'IA peut désormais créer du contenu pour nous, simples humains. Cette fois, l'IA modifie notre façon créative de faire les choses. L’IA générative fait référence à tout contenu créé par une machine. Ce contenu peut être de n'importe quel type : messages sur les réseaux sociaux, images, présentations PowerPoint, etc. Il nécessite généralement un input humain comme une description ou des paramètres.


Derrière cela, un nouvel algorithme appelé GPT-3 est utilisé pour comprendre le sens de la saisie de l'utilisateur et générer des textes ou des images lisibles. Comment cela fonctionne-t-il en pratique? Vous vous asseyez devant votre ordinateur et lui demandez de générer "un saumon descendant une rivière". Après quelques secondes d'attente, votre ordinateur vous montre fièrement son résultat.



Impressionnant, non?

Cette industrie a récemment connu une campagne de financement massive qui l'a placée sous les feux de la rampe.


b- Une supernova, Stability AI, a levé 1 milliard de dollars et attiré l'attention.


Stability AI, la start-up londonienne à la pointe de la technologie de l'IA créative, a annoncé la semaine dernière avoir levé 101 millions de dollars lors de son premier tour de table de financement. Fondée il y a trois ans, cette licorne a pour mission de mettre sur pied des projets d'IA en open source, notamment la génération de textes à partir d'images et le développement de modèles dans les domaines du langage, de l'apprentissage, de l'audio et de la biologie. Cette levée de fonds massive a été menée par trois grands fonds d'investissement : Coatue, Lightspeed Venture Partners et O'Shaughnessy Ventures. À la suite de cette annonce, de nombreux investisseurs ont commencé à prendre contact avec les acteurs émergents du secteur, car ils ne veulent pas manquer l'important potentiel du marché.


En effet, ce tour de financement a soulevé une question importante : Est-ce le bon moment pour investir dans le secteur de l'IA générative?


c- Maturité du marché


Après avoir été mises de côté pendant 50 ans en raison du manque de puissance de calcul, les techniques d'apprentissage profond ont récemment été mises en lumière. Présentée pour la première fois par Alex Krizhevsky en 2012, lors d'un concours mondial de vision par ordinateur, la superpuissance des réseaux neuronaux s'est enfin révélée être à la portée de notre puissance de calcul. Les réseaux neuronaux ayant fait leurs preuves auprès de la communauté scientifique, les premiers modèles sont sortis. Ils excellaient dans les tâches analytiques. Les scientifiques ont continué à développer et à améliorer les modèles et les techniques pour obtenir des résultats impressionnants, notamment dans les tâches créatives. Les progrès réalisés attirent de nouveaux développeurs qui travaillent sur le sujet, ce qui permet d'améliorer les modèles, de les rendre plus rapides et moins chers. Les prototypes étant prêts, les applications feront irruption sur le marché dès que le fit produit-marché sera défini. Cette tendance montre que le marché de l'IA générative est prêt à exploser.



2- Les grands acteurs actuels et le paysage futur



a- Applications à de nombreux médias et industries


Le marché de l'IA générative est divisé en plusieurs catégories : texte, code, image, parole, vidéo et 3D. Chacun de ces domaines compte plusieurs applications qui utilisent une gamme commune de modèles, spécifiques à leur catégorie.



Voici deux grands acteurs du secteur de l'IA générative, qui représentent respectivement les outils d'IA pour le droit d'auteur et les outils d'IA pour l'audio, avec des cas d'utilisateurs publiés.

  • Jasper, assistant de rédaction IA

Mardi dernier, un jour après l'annonce de la levée de fonds de Stability.Ai, l'assistant de rédaction IA Jasper a annoncé son tour de financement de série A de 125 millions de dollars pour une valorisation de 1,5 milliard de dollars, une deuxième licorne après Stability AI ! Il génère des textes de haute qualité pour les courriels, les publicités, les sites Web, les blogs et autres. L'objectif est de redonner du temps et de l'espace mental aux rédacteurs afin qu'ils puissent se concentrer sur les éléments plus humains du processus d'écriture (opinion, narration, imagination). Selon son PDG, Dave Rogenmoser, Jasper compte plus de 70 000 clients et a généré 45 millions de dollars de revenus l'année dernière. L'entreprise prévoit que ce chiffre d'affaires doublera presque pour atteindre 75 millions de dollars d'ici la fin de l'année.

  • Podcast.ai, de l'audio généré par l'IA

Podcast.ai est un podcast entièrement généré par une IA. Dans le premier épisode, podcast.ai a créé une interview complète de 20 minutes entre Joe Rogan et Steve Jobs. L'épisode couvrait la conception de produits et la philosophie de vie en utilisant des voix générées par l'IA. Le “Rogan” fabriqué a été réalisé après l'analyse de nombreux épisodes passés de son podcast, tandis que le “Jobs” fabriqué a été réalisé après l'analyse d'un ensemble de ses discours. Si vous êtes curieux, vous pouvez le voir ici : https://podcast.ai/ .


b- De brillantes perspectives, un grand marché, de nombreux cas d'utilisation


Cette semaine a été le moment d’éclosion de l'IA générative à la suite de deux annonces de financement importantes par Stability.Ai et Jasper.Ai. L'engouement semble justifié car de nombreuses applications sont prometteuses en termes d'augmentation de la productivité. Dans une interview, Sonya Huang, de Sequoia, a déclaré : "Si j'étais un fondateur de Y Combinator (un fonds de démarrage qui a investi dans près de 3 000 entreprises, dont Airbnb, Dropbox et Coinbase) en ce moment, je pointerais à 100 % mon arme vers l'un de ces modèles et je verrais ce que je peux faire." Cette citation montre la confiance des investisseurs dans le marché. Étant donné que les modèles sont de plus en plus performants, rapides et économiques, les applications arrivent à point nommé sur le marché. Les investisseurs sont très intéressés car les applications ont le potentiel d'augmenter la productivité réelle. C'est pourquoi ils recherchent et approchent la prochaine licorne.


c- Défis concernant la propriété intellectuelle (propriété de l'œuvre d'art)


Étant donné que les outils d'IA générative nécessitent une énorme quantité de données d'apprentissage, les questions juridiques se posent rapidement en matière de droits d'auteur et d'utilisation équitable des données. Compte tenu du mécanisme d'apprentissage automatique de l'IA générative, il est difficile de retrouver la source du résultat, même si certaines images sont clairement protégées par des droits d'auteur. Certains experts juridiques appellent à la promulgation de nouvelles lois sur la propriété intellectuelle pour couvrir l'IA. Toutefois, la structure juridique est incertaine car le secteur se développe rapidement et les frontières sont ambiguës. En ce qui concerne l'ouverture aux applications de l'IA générative, l'UE y est favorable et a adopté la directive sur le marché unique numérique (Digital Single Market Directive) en 2019, qui autorise l'exception pour l'exploration de textes et de données "à toutes fins, tant que l'auteur n'a pas réservé ses droits." Alors que des litiges sont en cours aux États-Unis, la plupart des opérations d'extraction de données et de formation se déplaceront vers l'Europe et les entreprises américaines d'IA pourraient simplement accorder des licences pour les modèles formés. En conséquence, l'Europe pourra envisager un développement prospère de l'IA générative et attirer les talents. Même si les débats juridiques prendront beaucoup de temps pour aboutir, les investisseurs sont prêts pour des projets passionnants et les principaux acteurs révolutionnent le paradigme de la productivité.



Êtes-vous prêt à adopter l'IA générative pour travailler à vos côtés ?


53 vues