Our Recent Posts

Archive

Tags

Du M&A au monde de la bière : un autre type de pression


Interview avec Marc Charpentier co-fondateur de La Brasserie Fondamentale. Ancien major de promotion du Magistère Finance de la Sorbonne et diplômé du Programme Grande Ecole de l’Essec Business School. Après avoir fait ses classes au sein de J.P. Morgan dans la division Private Banking et dans la partie banque d’investissement chez HSBC pendant 4 ans il se lance dans la création de sa propre marque de bière.

Bonjour Marc, tout d’abord peux-tu te présenter et nous parler de ton parcours professionnel ?

Je m’appelle Marc et j’ai 31 ans. J’ai fait mes études au magistère de la Sorbonne et à l’Essec Business School. Après un apprentissage en M&A/ECM chez HSBC je me suis dirigé vers un parcours en conseil en stratégie chez J.P. Morgan en Suisse dans la division banque privée qui se basait sur du conseil en stratégie interne le but étant de conseiller sur l’implémentation de projets stratégiques. Cependant après 1 an et demi j’ai décidé de rentrer en France car cela m’amusait moins que les problématiques de corporate finance. J’ai donc rejoint l’équipe capital structure advisory chez HSBC qui m’a permis de travailler notamment sur les enjeux de structure financière optimale des entreprises et les financements dans le cadre d’opération de M&A.

Pourquoi avoir changé de voie ?

Je ne me voyais pas dans le milieu de la banque à moyen long terme. J’avais toujours voulu monter ma boite. Cependant après l’Essec je ne me sentais pas assez armé pour commencer directement dans l’entrepreneuriat, j’avais un peu mystifié le fait de créer sa propre structure. Ainsi arrivé 30 ans j’ai décidé de quitter la banque d’affaires et me lancer dans l’aventure de La Brasserie Fondamentale avec mon associé Martin ancien ESSEC également. De plus je suis un passionné de bière.

Pourquoi le milieu de la bière et pas le milieu de la Tech ?

Le milieu de la Tech pour moi est quelque chose d’assez intangible dans lequel je n’ai pas de skills particuliers. Par ailleurs, je ne me voyais pas monter quelque chose de virtuel et moins physique. Il me fallait produire et fabriquer un produit physique. Etant passionnés de bière avec Martin nous avions très vite identifié qu’il y avait une réelle opportunité à lancer sa propre marque de bière artisanale en France car le marché était encore vierge de success story dans ce milieu et avec énormément de potentiel.

C’est quoi l’objectif de la Brasserie Fondamentale ?

La mission c’est tout simplement mettre la France à la bonne bière !

Nous sommes convaincus que c’est en faisant comprendre la bière aux gens en étant pédagogue par des lieux authentiques et des produits simples mais travaillés qu’on la fera aimer.

Qu’as tu appris durant tes années en banque d’affaires pour réussir le métier d’entrepreneur ?

La rigueur et de l’organisation car quand tu es entrepreneur tu es multitâche au possible car tu passes d’un sujet à un autre tu as une to do list à l’infini et si tu n’es pas rigoureux dans ta façon de faire, tu peux facilement oublier des choses clés. Ainsi la banque d’investissement est une école formatée mais te permets de devenir une personne carrée. Tu apprends à prioriser et être organisé ce qui est indispensable dans le métier d’entrepreneur.

As-tu un conseil à donner à des étudiants voulant se lancer dans une carrière d’entrepreneur ?

Commencer quand on est étudiant car on a du temps et beaucoup de ressources. Mais surtout moins de pression sociale car tu n’as pas encore commencé ta carrière. En effet une fois en CDI beaucoup de personnes voient cela comme un frein et ont du mal à lâcher leur travail pour monter leur boite. Concernant les stages pour les étudiants, ne pas faire que des stages dans des start-up mais plutôt commencer dans une grande boite pour apprendre les rouages d’une société bien implantée avec des méthodes structurées.

©2018 by ESSEC TRANSACTION.